Mes Outils

Nous ne sommes pas dans Harry Potter, je n’ai pas suivi d’études de Poudlard ni de ma sorcière bien aimée (référence plus vintage).

Pour les énergies

Initialement je me suis néanmoins formée en Reiki d’Usui avec Douna et j’ai affiné mes capacités sur une centaine de personnes avant de décider d’en faire une activité. Je n’utilise plus cette énergie aujourd’hui. je me connecte aux archives akashiques et j’œuvre avec les énergies des êtres de lumière. Je ne suis qu’un canal qui retranscrit en mots ce que tu as dans le cœur.

Je n’ai jamais été fan des diplômes et certifications, j’ai besoin d’être confrontée à la réalité, à la pratique… Dans ma carrière professionnelle j’ai embauché des personnes sans aucun diplôme qui se sont révélées de vrais talents. Ne te fie jamais aux cursus de quelqu’un mais à ton ressenti et à ton envie de travailler avec cette personne. La fréquence énergétique de chacun est unique si je t’interpelle et te donne envie de travailler avec moi, alors suis ton intuition.

Pour la lithothérapie

J’ai expérimenté sur moi toutes les pierres que je conseille. J’ai également eu, bien sûr, des lectures théoriques, et j’ai suivi un cycle chakra et cristaux à la Roche Mère pour affiner mes ressentis personnels.

J’ai acquis une centaine de variétés différentes en une année. Très vite je les ai couplées à ma pratique énergétique. Elles me secondent pour travailler en même temps que moi sur d’autres zones du corps. Je les conseille en sur mesure suivant les blocages émotionnels identifiés. Pour trouver sa pierre il faut la ressentir et non pas lire des vertus supposées sur une étiquette. Ainsi le quartz rose est une pierre très populaire, douce et maternelle qui peut apaiser la colère mais qui n’a sans doute pas la fréquence la plus adaptée pour toi ! L’améthyste n’est pas la seule pierre que l’on peut utiliser dans une chambre à coucher pour aider à l’endormissement et le jaspe rouge n’est pas la seule pierre d’ancrage !

Chaque jour mes enfants viennent choisir leur pierre pour dormir, chaque jour je m’ancre avec l’une d’entre elle.

Pour les archives akashiques

J’ai bénéficié d’une lecture en mai 2019 qui m’a fortement troublée sans rien connaître aux définitions ni à cette pratique.

Dans l’année qui a suivi je me suis procuré deux ouvrages utiles : le livre de Don Ernesto Ortiz « les mémoires akashiques, accéder à la sagesse sacrée de la mémoire du monde pour se libérer et se transformer ; et celui de Marie-Christine Delhaye : « au cœur des archives akashiques, vivez une expérience profonde de transformation.
Comme dirait mon amie Audrey : « mais c’est quoi la transformation, on se transforme en quoi ? et si je mets une perruque est-ce que je peux faire partie de l’équipe transfo ? ». Bon cette conversation était dans un tout autre contexte, mais l’essence reste la même… On parle de transformation intérieure et de retrouver la voie du cœur en plongeant dans ce champ d’information énergétique qui consigne les mémoires collectives et individuelles de tout être vivant et lieu.
Pour l’explorer je me suis formée auprès de Kolja KaiB enseignant de la méthode de Gabrielle Orr à la fois pour ouvrir mes propres dossiers akashiques et en tant que lectrice pour les autres.

Pour la médiumnité

Tu connais Frédéric Lopez ? Je suis comme lui, j’ai une oreillette et quelqu’un me souffle les réponses. Parfois je lui dis : « heu tu es sûr de ton coup parce que ça envoie du steak quand même ! ». Et la petite voix répète exactement la même phrase sans se démonter faisant fi de mes sarcasmes.

Avec qui je communique ?

Lorsque l’on « canalise » des messages de l’invisible, on peut faire « canal » avec :

  • Les animaux – oui sache que je me suis beaucoup entraînée avec les chiens des copines, le hamster de ma sœur et la jument d’une amie. En même temps est-ce un argument qui va titiller ta curiosité !?  La première fois que l’on m’a parlé de communication animale j’ai cru tomber de ma chaise.. J’imagine donc aisément que cela puisse surprendre ! Je t’invite si le sujet t’intéresse à lire les ouvrages de Lara Del Monté ou de Pénélope Smith.
    J’ai suivi la formation en communication animale de Julie Salazar, une des premières à m’avoir confirmé ma médiumnité. « Tu es médium, tu vas t’habituer, ne t’inquiète pas ! » m’avait-elle dit.
    Les animaux vibrent à une fréquence plus basse que nous, ils sont sur des ondes ALPHA, ondes sur lesquelles nous pouvons nous mettre lors d’un état méditatif. Ils viennent parler de leur environnement, de leurs douleurs quand ils en ont, de leurs relations avec les autres habitants de la maison.
  • Les défunts – qu’ils soient tes ancêtres ou des proches disparus depuis peu. Il existe une multitude de connexions entre les défunts et nous, je t’invite à lire l’enquête de Stéphane Allix : « Après… témoignages de l’après vie ». Depuis mes premières connexions avec les défunts j’ai pris conscience du nombre d’interactions chez mes amis ou fréquentations, ils leur apparaissent en rêve le plus souvent.  Pour moi ils se manifestent lorsqu’on les appelle, à la demande d’un proche et livrent leur message sous forme d’écriture automatique.
  • Les anges, les guides et les archanges dont la vibration est extrêmement haute. Ils interviennent à la fois dans mon oreille pour guider ma parole, sont souvent présents dans la pièce lors d’un soin, et la plupart du temps me délivrent leur message sous forme d’écriture automatique avec des prières de guérison. C’est aujourd’hui mon canal principal et ce que l’on m’invite à faire.

    Je ne propose pas aujourd’hui de communication spécifique avec les défunts, ni avec les animaux et vous invite pour cela à vous rapprocher de mes confrères.

Pour le chamanisme

Je ne suis jamais allée en Mongolie donc je n’ai pas été reconnue par qui que ce soit. J’ai en moi un chamanisme nordique / viking, plus qu’amérindien. J’ai eu plusieurs fois la confirmation de mon parcours d’âme dans les archives akashiques. Lorsque je me relie à mon tambour, fabriqué par mes soins lors d’un stage avec Chacun son rythme, cela a été éprouvant. Des nuits de visions et de re-connexion assez puissantes. J’ai donné naissance (c’est comme cela que l’on dit, comme un accouchement…) à un tambour de 45 cm en bois de frêne, et peau de bufflone. C’est un tambour maternel, dès que je l’ai en main on vient chercher dans les profondeurs de l’être ce que la personne n’arrive pas à lâcher. Des chants me viennent ou des sons. Je laisse faire. Le tambour “appelle” ou pas pendant les soins. Il m’est devenu indispensable.

Pour la sonothérapie

Lorsque j’ai quitté mon travail conventionnel en février 2021 mes collègues m’ont offert une formation avec Manuel Mahé – Uni vers son être . J’ai appris l’utilisation des bols tibétains, comment les placer sur le corps et comment écouter ce qui se passe dans le corps. Je couple les instruments à ma pratique énergétique, ils ouvrent des espace complémentaires car ils accentuent l’état modifié de conscience et permettent de bien lâcher le mental. Dans ma pratique il y a donc un gong de 90 cm de diamètre relié aux fréquences de la terre, et 3 bols tibétains (ancrage, coeur et coronal) et des carillons.